Arno Knell

FORGOT YOUR DETAILS?

Arno Knell

Je m’appelle Arnaud K/Nell, mais je préfère que l’on écrive Arno. J’ai 17 ans et je suis Mauricien, habitant de Beau-Bassin. Je suis étudiant au Lycée La Bourdonnais, et y fais actuellement ma dernière année.... Depuis tout petit, le chant m’a toujours passionné. J’étais fasciné, tout d’abord, par le courage que les chanteurs avaient de monter sur scène. Puis, j’ai commencé à apprécier la manière dont ils partageaient leurs histoires avec leur public par le biais de la musique ; et j’ai réalisé que, c’était ce que je voulais faire moi aussi : transmettre des sensations aux gens par la force des mots, par la force du chant. Entre 8 et 9 ans, j’ai pris mes rêves pour des réalités et je me suis mis à écrire une dizaine de chansons. Mes parents disent que je voulais les enregistrer sur un CD et sortir un album du haut de mes 9 ans ! A 10 ans, j’ai dit à mes parents que je voulais faire partie d’une chorale et j’ai intégré les Rainbow Voices, dirigée par Katrin Caine. J’ai alors participé à plusieurs concerts de Noël. J’ai de la chance d’avoir des parents qui m’ont toujours encouragé à m’épanouir dans ce que je fais, à poursuivre mes rêves et à sauter sur toutes les opportunités qui s’offrent à moi. J’ai par la suite commencé à prendre des cours de piano au Conservatoire François Mitterrand, que j’ai abandonné après deux ans, me rendant compte que le solfège ce n’était pas fait pour moi. Durant les années suivantes, je me suis exercé à un autre domaine artistique, qui est très vite devenu une deuxième passion pour moi : le théâtre. En primaire, j’ai suivi les cours de théâtre offerts par mon école, et j’en prenais également en dehors avec la troupe La Bande’Drole, menée par Tony Permall. J’ai alors très vite pris goût à me produire sur scène. Jusqu’aujourd’hui, mon amour pour le théâtre ne m’a pas quitté, et cela fait maintenant trois ans depuis que je joue dans le spectacle de fin d’année avec la troupe de mon école. C’est d’ailleurs mon professeur de théâtre Mme. Poonam Seetohul qui m’a parlé de la compétition du Caudan Live et qui m’a encouragé à y tenter ma chance. Parallèlement au théâtre, c’est toujours le cadre de mon établissement scolaire qui a constitué pour moi une base à mon évolution en tant que chanteur. En effet, chaque année vers mars-avril, le Lycée La Bourdonnais organise le Star Talent, un événement permettant aux élèves talentueux de se produire sous le feu des projecteurs le temps d’une soirée. En 2019, ce sera la quatrième fois que j’y participerai. En 2016, à 15 ans, encore incertain de mon talent et très hésitant, je m’inscris finalement à mon premier Star Talent où je chante Take Me To Church de Hozier. Et là, révélation, je me redécouvre sous un nouveau jour. A mon deuxième Star Talent, en 2017, je chante When We Were Young de Adèle, et à mon tout dernier de 2018 Creep de Radiohead. Ces trois années consécutives m’ont réellement permises de me découvrir, d’évoluer en tant que chanteur, en tant qu’artiste et en tant qu’être humain. De jour en jour, je semble atteindre ce pari que je m’étais lancé dans mon enfance : susciter l’émotions, toucher des gens au plus profond de leurs âmes par les vibrations de ma voix. Mes amis ont toujours cru en moi et n’ont jamais cessé de me soutenir, notamment Lisa Labat, celle qui m’a d’ailleurs accompagné, tantôt à la guitare, tantôt au piano, pour ces trois Star Talent, et sans qui, je pense, je ne serais pas arrivé là où j’en suis. Aujourd’hui, je ressens un besoin continu de créer et je m’expérimente encore à d’autres domaines. Le dessin et la peinture, pour lesquels j’ai toujours également éprouvé une certaine attirance ; ainsi que la photographie et la vidéographie qui m’intéressent de plus en plus. Je suis ce que je pense on peut appeler d’artiste multidisciplinaire, même que, parfois, je m’amuse à mélanger les arts à travers des montages entre mes peintures, des photographies et ma propre personne, comme vous pouvez le voir sur mon compte Instagram (@nellarno). Le tout reflétant d’une manière générale mon excentricité, qui est, je le pense, un trait majeur de ma personnalité. Je me plais aussi à l’écriture de poèmes ; quant à l’écriture de chansons, cela fait partie de mes futurs projets, car, après tout, une chanson n’est qu’une poésie mise en musique. J’envisage de poursuivre des études de cinématographie, et ne jamais cesser de chanter à côté. La musique et le cinéma peuvent être pour moi très liés d’une certaine façon ; car, quand je chante, j’ai tendance à voir des images, des paysages, des scénarios défiler dans mon esprit, et c’est cette explosion d’émotions que les mots me procurent, que je souhaite transmettre aux gens en chantant. Pour moi, le chant est un moyen fort de communication et d’expression de soi, car ça relie et rapproche les êtres humains entre eux. On le sent quand ça sort des tripes, et, à ce moment-là ce ne sont plus de simples mots collés un à un, mais c’est l’essence même de l’âme qui parle. Honnêtement, devenir chanteur a un jour été un rêve d’enfant pour moi, mais j’y avais cessé d’y croire car cela me semblait beaucoup trop difficile d’accès. Mais enfin, aujourd’hui que je me retrouve sélectionné parmi les 5 meilleurs de ma catégorie au Caudan Live, je réalise que gagner cette compétition représente une opportunité exceptionnelle d’aboutir à ce rêve et m’ouvrirait de grandes portes ! En effet, être finaliste au Caudan Live serait pour moi un tremplin unique, en ayant enfin accès à une plate-forme qui me permettrait de montrer à une audience importante ce dont je suis capable en tant qu’artiste.

Arno Knell

More

Author : Arno KNell

More Videos

230

5165

Leave a Reply

Your email address will not be published.